10 pièges à évitez dans le dimensionnement moteur-variateur

Le sur dimensionnement d’un entrainement se traduit par des dépenses injustifiées, avec un surcoût à la fois en achat et en exploitation. A l’inverse, un sous-dimensionnement de l’entrainement peut créer en exploitation des problèmes d’un coût bien supérieur aux économies que l’on croyait faire à l’achat.
Pour éviter ces erreurs, il suffit de respecter quelques principes simples :

– Bien Identifier la charge ( couple quadratique ou couple constant)
Eviter une vitesse minimale trop basse
– Une ventilation forcée plutôt qu’une auto-ventilation dans certains cas
Définir précisément des temps de cycles de fonctionnement

Optimiser la classe d’échauffement du moteur
Préciser la plage de vitesse en surcharge
Maîtriser les creux de tension qui jouent sur le couple de décrochage du moteur
Bien dimensionner la variateur en fonction du moteur (puissance utile du moteur)
– Bien dimensionner la partie redresseur du variateur en fonction de la charge de la tension réseau
– Bien dimensionner la partie MLI du variateur en fonction de la charge

Notre Bureau d'Etudes et nos chargés d'affaires se tiennent à votre disposition

0 810 811 124


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *